Ils veulent noyer les bébés nageurs


Communiqué de Presse

Lors d’une réunion avec la municipalité en date du 15 juin, l’association Nautica Bébés a appris que la société Vert-Marine gestionnaire du complexe Ingréo souhaite récupérer les créneaux alloués du vendredi de 16 h à 19 h pour des « activités plus rentables ».

Dehors les bébés nageurs, place au cours d’aqua gym et aqua bike et autres qui sont biens plus lucratifs que la location du bassin. En effet, depuis la première délégation de service public en 2013 notre association par le biais des cotisations de nos adhérents paye le bassin pour un montant d’un peu plus de 5500 € annuel.

Dans la nouvelle délégation de service public voté en mai dernier par le conseil municipal, notre association se voit proposée le samedi après-midi. Or, nous exerçons en semaine depuis 29 ans car c’est la condition pour disposer d’un nombre d’animateurs bénévoles suffisant pour offrir une animation de qualité et un accompagnement des enfants et des parents dans l’activité que nous construisons avec eux.

 

Les animateurs actuels ne peuvent s’engager à venir tous les samedi après-midi sur une saison complète car ils sont pris dans d’autres activités familiales ou associatives.

Donc notre association est en grand « danger » comme elle l’avait été lors de l’arrivée à Ingréo il y a 5 ans. Le même problème s’était déjà posé en 2013 et nous avions fini par trouver un compromis le vendredi après-midi. Mais voilà que tout est remis en question à nouveau cette année.

 

Mme Barèges a reçu un courrier de notre part en date du 18 juin dans lequel nous lui demandons si nous sommes maintenus le vendredi après-midi pour les saisons prochaines. A ce jour pas de réponse. Nous espérons que la municipalité ne laissera pas mourir une association qui exerce depuis 29 ans une activité singulière et familiale, tournée vers la découverte du milieu aquatique par les plus jeunes. Nos adhérents sont informés de nos difficultés et ils auront l’occasion de manifester leur mécontentement auprès de leurs élus municipaux en demandant le maintien en semaine de cette activité accessible à tous et porteuse d’un projet plus vaste que la simple « baignade ».

Laisser mourir une association tournée vers la petite enfance, seule activité familiale de loisir pour les bébés jusqu’à trois ans dans « la ville amie des enfants[1] » serait un paradoxe !

Si une solution n’est pas trouvée, c’est plus de 220 enfants et leur famille qui n’auront plus d’activité en octobre prochain. L’association Nautica Bébés a aussi un point fort d’accueil des enfants en situation d’handicap et permet également aux familles les plus modestes de pouvoir bénéficier d’une activité de qualité.

 

La municipalité doit prendre ses responsabilités et trouver avec le gestionnaire Vert-Marine qu’elle a reconduit une solution afin de garantir un avenir à une association montalbanaise qui a fait ses preuves en lui permettant de continuer à exercer le vendredi après-midi.

Faute de solution, l’association sera condamnée à disparaitre.

 

Montauban, le 23 juin 2018.

[1] http://www.montauban.com/Article/11/2993/Ville_Amie_des_Enfants.html